L’ENIB et l’Enssat rejoignent le réseau des écoles associées de l’Institut Mines-Télécom

L’École Nationale d’Ingénieurs de Brest (ENIB) et l’École Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie (Enssat), composante de l’Université de Rennes 1, ont rejoint le 31 janvier le cercle des écoles associées de l’Institut Mines-Télécom. Ces  associations sont le prolongement de collaborations déjà existantes dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation.

De gauche à droite : Jean-Christophe Pettier, directeur de l’Enssat, Jean-Claude Jeanneret, directeur général de l’Institut Mines-Télécom et Jacques Tisseau, directeur de l’Enib

De gauche à droite : Jean-Christophe Pettier, directeur de l’Enssat, Jean-Claude Jeanneret, directeur général de l’Institut Mines-Télécom et Jacques Tisseau, directeur de l’Enib

La poursuite d’une logique de coopération

453_logo_ENIBL’ENIB, forte d’une proximité géographique avec Télécom Bretagne, développe depuis de nombreuses années des relations étroites avec l’école bretonne de l’Institut Mines-Télécom. En 2012, l’association d’une trentaine d’enseignants-chercheurs de l’ENIB au laboratoire CNRS Lab-Sticc, dans lequel Télécom Bretagne est très présent, a permis de renforcer les collaborations scientifiques en sciences et technologies de l’information et de la communication. Les deux écoles participent également ensemble aux événements comme le Forum Ouest Avenir, l’opération 100 femmes/100 métiers ou encore le forum Arfitec (programme bilatéral de coopération entre la France et l’Argentine).

160px-EnssatL’Enssat est, depuis dix ans, un partenaire académique et scientifique de Télécom Bretagne. Les échanges ont notamment porté sur l’accueil de chercheurs en photonique dans les locaux de l’école lannionaise et une participation active à la formation de l’Enssat. L’arrivée de l’école en 2010 au sein du concours d’entrée aux grandes écoles « Télécom INT » a également permis d’initier des relations avec Télécom SudParis qui organise ce concours et héberge les oraux de l’Enssat sur son campus d’Évry. Par ailleurs, depuis cette année 2013-2014, l’Enssat ouvre à ses élèves, en parcours de dernière année de formation d’ingénieur, l’accès au Master TIC & santé de l’Institut Mines-Télécom à Montpellier.

Depuis quatre ans, l’ENIB et l’Enssat proposent, avec Télécom Bretagne et l’Insa Rennes, un master Photonique et offrent simultanément sur Brest, Lannion et Rennes, une formation avancée en optique, télécommunications et nanotechnologies optiques. Acteurs de l’innovation numérique, les deux nouvelles écoles associées à l’Institut Mines-Télécom contribuent également au labex Comin Labs et à l’IRT B-Com, aux côtés de Télécom Bretagne.

De nouvelles perspectives pour les écoles et l’Institut Mines-Télécom

Pour Guy Cathelineau, président de l’Université de Rennes 1, et Jean-Christophe Pettier, directeur de l’Enssat, « l’association de l’Enssat, école de l’Université de Rennes 1, à l’Institut Mines-Télécom, lui permettra d’amplifier les collaborations construites depuis plusieurs années avec Télécom Bretagne et Télécom SudParis. Au-delà, de nouvelles relations pourront voir le jour avec l’ensemble des écoles et écoles associées de l’Institut Mines-Télécom, dans les domaines de l’ingénierie de formation, de la recherche et de l’innovation. Le positionnement de l’Enssat dans un groupe d’écoles leaders dans les secteurs du numérique, de la transition énergétique et du management assoit la technopole de Lannion comme site de haute maîtrise technologique, acteur de l’innovation. »

Pour Jacques Tisseau, directeur de l’École nationale d’ingénieurs de Brest, « L’association de l’ENIB à l’institut Mines-Télécom permet de renforcer une politique de site déjà riche et variée avec Télécom Bretagne et d’ouvrir de nouvelles voies de coopération avec un réseau d’envergure nationale et internationale. L’ingénierie pédagogique, l’ouverture à l’international, la recherche et l’innovation seront au cœur de ces nouvelles voies de développement. Au-delà d’une politique de site renforcée, l’ENIB y voit également l’opportunité de renforcer l’attractivité de ses ingénieurs diplômés, aux compétences avérées, cherchant l’efficacité et l’optimisation dans le respect de contraintes multiples qu’elles soient économiques, humaines ou environnementales et accompagnent l’évolution de notre société. »

Pour l’Institut Mines-Télécom, développer son réseau d’écoles associées lui permet de densifier son maillage national et de contribuer encore plus fortement au développement économique des territoires. « D’une part, cela renforce notre position de premier groupe français d’écoles d’ingénieurs et de management : les écoles associées, désormais au nombre de 13, constituent en effet un véritable relais local et ceci dans presque toutes les régions de France. D’autre part, ces partenariats nous permettent d’être plus proches des PME intéressées par la recherche partenariale et le recrutement de nos jeunes diplômés » explique Jean-Claude Jeanneret, directeur général de l’Institut Mines-Télécom.

Télécharger le communiqué au format PDF